01 mars 2006

Critique du Roi Arthur de Ravensburger par une amie


Voici une critique de ce jeu de société que m'a envoyé une amie qui l'a offert à son fils de 8 ans. A vous de vous faire un avis.

Le roi Arthur,

Un jeu à partir de 8 ans ! ! !

L’installation du jeu s’avère simple et amusante.

Mais découvrire les règles s’avère en revanche une aventure difficile, désagréable et décevante.

Les « règles du jeu » ou « mode d’emploi » de 11 grandes pages sont pratiquement incompréhensibles aux premières lectures. Normal, une bonne partie des indications du jeu évoquées dans ces règles font références à des commentaires donnés par « le rocher ». Il faut donc commencer à jouer pour découvrir les règles. (Ce principe est présent dans la plupart des jeux informatiques où la première étape du jeu consiste à découvrir le jeu selon un mode inductif : c’est parce que je me trompe que je découvre la règle.)

Pour le roi Arthur, c’est un peu pareil, « Beeeep », on essaye d’appuyer sur un autre personnage. Si ça marche, c’est bon. Sinon, « Beeeep ». Le problème c’est que parfois on essaye toutes les possibilités offertes et on a toujours le « Beeep ». S’agit-il alors d’un « bug » du programme du rocher ?

Assez vite on revient au « mode d’emploi », et là il y non seulement à respecter un ordre très très précis des pressions à exercer sur les personnages, car si on se trompe dans l’ordre, c’est foutu, il faut recommencer toute la partie.

Mais il y a aussi toute une série de cartes, dont on ne voit pas bien l’utilisation au départ. Mais c’est finalement là encore en jouant et en suivant les indications du « Rocher », que l’on comprend vaguement leur rôle, mais au bout de dix tentatives, je n’ai pas encore bien compris. Est-ce parce que le « Rocher » ne nous en a pas parlé, ou est-ce parce que c’est indiqué en bas du paragraphe de la page 8 du mode d’emploi que je n’ai que survolé ? De toute façon, j’ai abandonné de tout comprendre.

Ce jeu est prévu pour des enfants à partir de 8 ans. Il s’est avéré que mon fils de 8 ans s’est trouvé largement désemparé pour essayer de jouer. Je fus donc largement mobilisée pour lui apprendre, et nous y avons passé de nombreuses heures.

Malgré une dizaine de tentatives interrompues par ce foutu « Beeeep » qui ne voulait plus rien entendre, nous avons persévéré (sous la pression de mon fils, et dans le doute qu’il s’agissait peut être pas d’un bug mais d’une mauvaise manip de notre part, puis à la longue pour découvrir jusqu’où pouvait aller l’ineptie d’un jeu promu dans le catalogue de Carrefour et vendu plus de 45€ !) pour arriver enfin à terminer une partie. C’est donc possible. Mais pour découvrire quoi ?

Que ce jeu consiste à obéir à des consignes données par le rocher (aller dans tel ou tel lieu), pour obtenir un nombre de points. Une fois ces points obtenus il faut revenir au rocher et on a gagné. Quel fun !

Bon, je vous rassure, ce n’est pas complètement aussi emmerdant que ça, car il y a un petit choix à faire concernant le parcours pour les atteindre ces lieux, qu’en cours de route, on obtient des trophées qui permettent de gagner plus facilement quand, par exemple, on arrive à un pont, il y a un méchant qui ne veut pas vous laisser passer. Mais en fait, on s’aperçoit vite, qu’il faut toujours appuyé sur le bouton « Continuer à se battre » pour gagner. L’alternative d’appuyer sur l’autre bouton « j’abandonne », n’apporte finalement rien. (Et pourtant c’est pas un jeu riquain !).

Bref, après avoir sué pendant plusieurs heures pour comprendre comment ça marche et surtout éviter ce foutu « Beeep » qui bloquait complètement la partie, on découvre un jeu sans aucun intérêt ludique.

Le seul bon côté de ce jeu est le support, les dessins qui évoquent assez bien l’univers du Roi Arthur. Mais une fois les piles usées, il faut mieux sans tenir à y poser des « play-mobile » et inventer sa propre histoire. A 8 ans, cela fonctionne beaucoup mieux ! Plaisir assuré.

Posté par jeudesociete44 à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Critique du Roi Arthur de Ravensburger par une amie

Nouveau commentaire